Algérie à coeur, récits croisés: le 7 novembre à Lyon, lectures de textes autobiographiques

Dans le cadre de la Biennale TRACES

L’ALGERIE A COEUR, RECITS CROISES

Lecture publique par les autrices et auteurs mêmes.

Le samedi 7 novembre à 15h et 18h à La  Maison des Passages, 44 rue Saint Georges 69005 Lyon.

(La participation aux frais -12€- donne droit au livre-mémoire édité exceptionnellement pour cette occasion)

Réservations/ Maison des passages: maisondespassages@orange.fr,

ou 04 78 42 19 04

Un atelier d’écriture dirigé par Danielle Almendros

Une mise en jeu animée par Dominique Lurcel (Cie Passeurs de mémoires)

Polyphonie de mémoires vives, toutes générations et origines confondues, un ensemble qui raconte de manière sensible l’amour partagé et contradictoire d’un pays, grande et petites histoires mêlées, qui dit la nécessité de la rencontre et affiche bien haut la richesse infinie de la complexité.

Danielle Almendros : « Voilà trois ans que j’anime des ateliers d’écriture au sein de Coup de Soleil avec des personnes ayant pour point commun d’avoir l’Algérie à cœur, soit pour y être nées, ou avoir des ascendants qui y ont vu le jour. Dans ces groupes, se retrouve la diversité des populations de ce pays, algériens des rives de la méditerranée aux montagnes de la Kabylie et pieds-noirs d’origines diverses.

L’objectif de ce travail mémoriel a été de retracer à partir des récits de vie individuels, les moments clés de l’histoire de ce pays. La diversité des cultures et des âges a permis une riche production de textes, véritable mosaïque où se juxtaposent expériences de vie et points de vue divers.

Ces ateliers ont créé des espaces où des mots cadenassés parfois dans le silence des mémoires et les secrets des non-dits ont pu sortir du murmure ou du silence pour être enfin écrits, dits, entendus, partagés. Qu’ils aient peiné pour faire surface ou jailli, ils ont fait écho, provoqué des ricochets sur la surface apparemment lisse des mémoires, éclairé des pans d’ombre, fait découvrir d’autres vécus et d’autres vérités. Ils ont pris corps. Vigoureusement. Ils ont pu tour à tour choquer, émerveiller, provoquer accords et fécondes divergences mais ils ont pris corps.

Ainsi peu à peu, des récits autobiographiques se sont élaborés pour s’imbriquer finalement les uns aux autres et former l’esquisse d’une histoire plurielle de l’Algérie. Et c’est avec ce matériau sensible, tracé dans la chair même du vécu que s’est tissée la trame de cet ouvrage collectif où se laissent apercevoir de textes en textes les différentes strates de cette épopée algérienne de la fin de la colonisation à nos jours.

Ainsi, durant ces années d’écriture, nous nous sommes souvenus ensemble. »

Textes et jeu
Omar Hallouche, Annie Barranco, Jean-Pierre Bénisti, Esma Gaudin, Nacer Hamzaoui, Françoise Kayser, Nadia Makri-Ketfi, Marie-Jo Martinez, Yamna Sahli et Michel Wilson

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *